RENCONTRE PASS CULTURE I COMPTE-RENDU

© Le Péril jeune de Cédric Klapisch (film du dispositif Lycéens et apprentis au cinéma 2023-2024)
© Le Péril jeune de Cédric Klapisch (film du dispositif Lycéens et apprentis au cinéma 2023-2024)

Le 7 février 2024, le Pôle a organisé une rencontre à destination des artistes-intervenants, sur le thème « Pass culture : Comment se saisir de ce dispositif pour mener des projets dans les établissements scolaires ? ». Présentation du Pass, questions, contacts… Vous trouverez toutes les informations utiles dans ce compte-rendu.

Les intervenants

  • Sylvain Bianchi, chargé de développement pour le Pass culture en région PACA et Corse
  • Anne Delbrel, professeure référente culture au collège de l’Estaque et professeure relais auprès de la DAAC au sein de l’Alhambra.

Qu’est ce que le Pass culture ?

Lancé en 2019 et généralisé en 2021, le Pass culture est un dispositif national. Son objectif : amener les jeunes à la culture. Pour ça, il propose deux types de financement :

  • Une part individuelle. Via une application, chaque jeune de 15 à 20 ans dispose d’un montant annuel à dépenser pour des sorties culturelles (cinéma, théâtre, danse…), des biens culturels (livres, CD, vinyles…), ou des activités culturelles (cours de danse, de théâtre…) Le montant varie en fonction des âges : 20 € par an à 15 ans, 30 € par an à 16 ans et à 17 ans, puis 300 € à dépenser entre 18 et 20 ans.
  • Une part collective. Un montant est alloué à chaque établissement scolaire (collèges et lycées) pour des projets collectifs d’éducation artistique et culturelle. Par exemple, en ce qui concerne le cinéma : des ateliers de pratique (son, image, animation, montage…), des sorties au cinéma, des interventions de professionnels auprès des classes, etc. Le montant alloué à chaque établissement dépend du nombre d’élèves : l’État compte en moyenne 25 € par élève. Cette somme est indicative et ne définit en rien le tarif de votre prestation ! (voir les questions ci-dessous)

La rencontre du 7 février 2024 était centrée sur cette partie collective, puisque c’est celle qui concerne les artistes-intervenants en éducation artistique au cinéma.


Je suis artiste-intervenant : Comment proposer des interventions aux établissements scolaires via le Pass culture ?

Techniquement, le lien entre les artistes-intervenants et les établissements scolaires se fait via deux plateformes :

  • Côté artistes-intervenants, ils s’inscrivent et proposent leurs interventions via la plateforme passculture.pro
  • Côté enseignants et établissements scolaires, les interventions proposées sur la plateforme passculture.pro se retrouvent automatiquement sur ADAGE, leur plateforme dédiée à l’éducation artistique et culturelle. C’est là qu’ils peuvent les consulter et les réserver.

Côté artiste-intervenant : Comment s’inscrire et proposer des interventions ?

Pour proposer une offre aux établissements scolaires, les artistes-intervenants doivent passer par 3 étapes :

  • L’inscription sur la plateforme passculture.pro comme artiste ou association. Pour ça, il faut fournir un certain nombre de documents : CV, casier judiciaire, numéro de SIRET…
  • La demande de référencement sur ADAGE qui se fait via ce formulaire. Sur la base des éléments remplis, une commission composée de représentants de la Direction des affaires culturelles et de l’académie concernée acceptera, ou pas, le référencement de l’artiste. Cette démarche peut prendre quelques semaines.
  • Une fois le référencement accepté, l’artiste-intervenant peut proposer des offres d’interventions sur la plateforme. Il y en a deux types : des offres dites « réservables » (avec une date, une heure, un tarif définis) ou des offres dites « vitrines » (où l’idée générale de l’intervention est expliquée, éventuellement le tarif et la zone d’intervention, mais qui a vocation à s’adapter aux demandes de l’enseignant).

Côté enseignants : Comment se déroule la réservation d’une intervention ?

Dans leur espace ADAGE, les enseignants ont accès aux différentes offres publiées sur Pass culture.

  • Les offres « réservables » peuvent être réservées par un simple clic, sous réserve d’acceptation de leur établissement scolaire. L’intervention sera considérée comme ayant eu lieu quelques semaines après le dernier jour prévu, et le paiement automatiquement effectué. Dans les faits, l’artiste-intervenant poste ce type d’offre quand il est déjà en lien avec l’enseignant et que tous les détails pratiques (tarif, date, durée et contenu de l’intervention) ont été définis en amont.
  • Sur les offres « vitrines », les enseignants ont accès à tous les détails de l’intervention renseignés par l’artiste-intervenant. S’il est intéressé, il lui suffit de cliquer pour entrer en contact avec l’artiste. Si la collaboration s’enclanche et les détails pratiques décidés, l’artiste poura changer son offre vitrine en offre réservable.

Pour résumer : lorsque l’enseignant et l’artiste-intervenant se mettent d’accord sur une intervention, l’artiste-intervenant créé une offre réservable (ou transforme une offre vitrine en offre réservable), l’enseignant la réserve, le chef d’établissement la valide, et l’intervention se déroule le jour prévu. Le paiement de l’intervenant se fait automatiquement quelques semaines après le dernier jour d’intervention.

QUESTIONS FRÉQUENTES

Est-ce que tous les établissements scolaires ont accès au Pass culture ?

Non, il ne concerne pour le moment que les collèges et lycées. Les écoles primaires ne sont pas concernées, de même que les CFA, les IME, l’École de la deuxième chance, etc. D’autres situations, comme celle des enfants hospitalisés, restent impensées.

Le dispositif est néanmoins amené à évoluer en fonction des retours de terrain.

  

Sur quels critères va-t-on accepter de me référencer sur la plateforme ?

Chaque candidature est évaluée par la commission dédiée, composée de représentants de la Direction des affaires culturelles et de l’Académie dont vous dépendez – pas de l’équipe du Pass culture.

Mais globalement, l’évaluation repose sur vos expériences passées, vos liens avec les réseaux professionnels, l’adéquation de votre profil pour des interventions en milieu scolaire.

  

Suis-je obligé de me faire référencer sur passculture.pro pour proposer une intervention ?

En principe, oui. Mais vous pouvez aussi vous tourner vers une structure culturelle relais inscrite sur Pass culture (par exemple, l’une des trois structures qui composent le Pôle !), qui pourra prendre en charge la partie administrative de votre intervention.

Ce fonctionnement est particulièrement intéressant pour des interventions ponctuelles (par exemple, une semaine d’atelier cinéma d’animation dans un collège), pour lesquelles cette partie administrative peut paraître fastidieuse au regard du nombre de jours facturés.

   

Quel genre d'intervention peut-être proposée ?

Tout type de projet appartenant au champ de l’éducation artistique et culturelle peut être accepté sur Pass culture. C’est donc vaste !

Il est néanmoins utile de savoir que l’Éducation nationale définit l’éducation artistique et culturelle comme ayant 3 piliers : la rencontre (fréquenter un lieu culturel, un artiste), la connaissance, et la pratique. Votre proposition peut répondre à un ou plusieurs de ces piliers. À noter que l’Éducation nationale inclut dans sa définition des champs qui ne sont pas couverts par le Pass culture, comme la citoyenneté, la mémoire, etc.

L’équipe du Pass culture a rédigé un Vademecum qui décrit précisémment les offres finançables.

  

Dois-je obligatoirement proposer des interventions pour une classe entière ?

Non. Mais il est utile de se rappeler qu’une intervention qui ne s’adresse pas à une classe entière nécessitera un travail d’organisation et de répartition des groupes de la part de l’enseignant. C’est possible, mais cela doit lui paraître justifié et nécessaire !

   

Quelle doit être la durée de mon intervention ?

Aucune durée n’est imposée. Mais là encore, il est utile de se mettre dans la peau de l’enseignant : les interventions sur une semaine complète, par exemple, sont plus difficiles à organiser que plusieurs interventions ponctuelles de 2 heures… Ce sujet est à discuter avec l’enseignant.

  

Dois-je obligatoirement proposer des interventions à 25 € par élève ?

Non ! Aucun tarif n’est imposé. Le montant de 25 € par élève est celui dont se sert l’État pour calculer le montant alloué aux établissements, mais ceux-ci sont libres d’utiliser leur budget comme bon leur semble : ils peuvent utiliser une somme Pass culture un peu plus importante sur un projet, et compenser avec d’autres projets financés par d’autres moyens pour garantir une équité entre les élèves.

Les artistes-intervenants sont donc libres de proposer le tarif qui leur paraît correct en fonction du temps d’intervention et du projet. Le mieux est d’en discuter avec les enseignants.

  

Les transports des artistes-intervenants sont-ils pris en charge ?

Oui, vous pouvez demander à ce que vos frais de transport soient pris en charge. Dans ce cas, ils s’ajouteront au budget de votre intervention. Cependant, il est conseillé de ne pas en abuser : si vous résidez à Rennes et que vous proposez une intervention de 2 heures à Marseille, le prix excessif du transport par rapport à celui de l’intervention pourrait être considéré comme abusif.

Les référents culture des collèges et lycées ont d’ailleurs une mission de veille et sont chargés de faire remonter les offres apparaissant comme abusives.

  

Quel est l'intérêt de poster une offre « vitrine » sur passculture.pro ?

Les offres « vitrine » sont tout simplement une manière de vous rendre visible.

Bien que beaucoup d’interventions se décident dans la rencontre informelle entre un artiste-intervenant et un enseignant, vous pouvez proposer comme offre « vitrine » un modèle d’atelier court, transportable, facilement adaptable aux programmes scolaires ou en lien avec d’autres dispositifs (par exemple, Collège au cinéma ou Lycéens et apprentis au cinéma), qui peut intéresser les enseignants.

   

Suis-je obligé de renseigner tous les champs de mon offre « vitrine » ?

Il n’y a aucune obligation. Mais plus l’offre est détaillée, plus elle a de chances de correspondre à la recherche d’un enseignant ! Par exemple, l’une des personnes présente à la rencontre nous a souligné l’importance de renseigner l’accessibilité de la proposition aux élèves en situation de handicap (moteur, cognitif…), qui est un critère essentiel pour un enseignant.

  

Je vais mener un projet sur plusieurs mois. Je serai donc payé à la fin du projet ?

Techniquement, oui : les prestations sont payées quelques semaines après le dernier jour renseigné. Mais dans ce cas précis, vous pouvez vous arranger avec l’établissement scolaire pour créer une offre pour chaque jour d’intervention, afin d’être payé à la fin de chaque journée.

  

CONTACT

PASS CULTURE / RÉGION SUD PACA