ATELIER PHOTO-VIDEO AUTOUR DU PAYSAGE AVEC LES LYCEES AGRICOLES DE LA REGION (2013)

Atelier de réalisation en photo ou vidéo autour de la notion de paysage.

  • Date de l’atelier : janvier à mars 2013
  • Durée de l’atelier : 20 H
  • Séances : 4 séances de 4 heures, une séance de 8h
  • Intervenant(s) artistique(s) : : Dominique Comtat
  • Public : 10 élèves de BTS
  • Diffusion :

    Ce partenariat est né de l’envie partagée entre la CRIPT P.A.C.A. et l’Institut de l’Image de proposer aux enseignants et aux élèves des lycées agricoles de la région un parcours d’initiation au cinéma et à la photographie sur le thème du paysage. Ce projet a commencé par un atelier d’une vingtaine d’heures avec une classe de BTS. Les élèves ont réalisé des films et des séries de photographie qu’ils ont présenté à à d’autres lycéens de la région, à l’Institut de l’Image. Lors de cette journée, les élèves ont également découvert le film Bovines, d’Emmanuel Gras.

La première séance de 4 heuers a été consacrée à un essai de définition du mot paysage : le mot n’existe qu’à partir du XVIe siècle ainsi que la peinture de paysage.
Nous avons visionné des œuvres picturales (classiques, renaissance, orient) qui remettent en question la notion de perspective.
Nous avons regardé mon travail photographique et vidéo autour du paysage.
La seconde séance a été consacrée au visionnement de films et d’extraits autour du montage : Mélies, Griffith, Keaton, Vertov, Bresson.
Nous avons aussi essayé d’envisager les premiers travaux de la class, définir des groupes, visionnés des photos réalisées par différents élèves de la classe.
Les deux autres séances ont été consacrées quasi exclusivement au travail des élèves : visionnement, discussions collectives, mises en forme. Ces séances de travail ont été aussi entrecoupées de visionnements d’extraits de films autour du paysage (searchers de John Ford, la région centrale de Michael Snow).
La dernière séance a été consacrée aux finitions des travaux (montage vidéo, sonorisation, choix des photos, essai de mise en volumes) et à la préparation du rendu àl’Institut de l’image