Ressource

LES ACTIONS PEDAGOGIQUES DES RENCONTRES IN & OUT

Structure support: ASSOCIATION LES OUVREURS.

Les Ouvreurs, association de cinéphiles niçois, organisent depuis 2009 les Rencontres In&Out, le Festival du Film Gay et Lesbien de Nice, et interviennent en milieu scolaire et universitaire pour prévenir l’homophobie, en s’appuyant sur le cinéma, aux côtés de Sida Info Service et de la Mutualité française.


Les Rencontres In&Out

In&Out propose chaque année, au mois d’avril, une semaine de projections et de rencontres autour d’une programmation éclectique et inédite qui questionne les notions de sexualités, d’homosexualité et de genre. L’esprit d’ouverture anime la manifestation qui s’adresse au plus grand nombre et aime investir différents lieux culturels - Cinémathèque, Cinéma Le Mercury, Cinéma Le Rialto, MAMAC, L’Eclat-Villa Arson, Théâtre de la Cité - afin d’encourager le croisement des publics. Avoir un lien direct avec les cinéastes et leurs oeuvres, défendre le cinéma et toutes les cinématographies, redécouvrir de nouvelles façons d’être spectateur dans un esprit de convivialité, autant d’objectifs qui structurent la démarche des Ouvreurs.
Depuis 2009, de nombreux réalisateurs/trices ont été accueillis : João Pedro Rodrigues, Sébastien Lifshitz, Vincent Dieutre Céline Sciamma, Panos H. Koutras, Olivier Ducastel et Jacques Martineau, Emilie Jouvet,, Alessandro Avellis, Pascal-Alex Vincent, Louis Dupont ou encore Jean-Gabriel Périot. Par ailleurs plusieurs hommages ont été rendus à de grands noms de la culture gay et lesbienne : Pier Paolo Pasolini, André Téchiné, Hervé Guibert, Magnus Hirschfeld, Michel Foucault, Jean Genet, Werner Schroeter ou encore Jean Le Bitoux.

PREVENTION DE L’HOMOPHOBIE, LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS ET VIE AFFECTIVE DES ELEVES

Une action mise en œuvre par Les Ouvreurs, Sida Info Services et La Mutualité française 06. Une action soutenue par l’Agence Régionale de Santé et le Conseil Régional PACA

1.Principe de l’action

Depuis 2008, Les Ouvreurs et Sida Info Service proposent une action pédagogique de sensibilisation culturelle et citoyenne en faveur des élèves de l’Académie de Nice (classe de 3ème à BTS). En 2010 le partenariat s’est élargi à la Mutualité française et la MGEN.
Encouragées par les récentes directives ministérielles (cf. ci dessous) ces séances offrent aux enseignants de nouveaux outils de réflexion autour de plusieurs thématiques connexes : le genre, les sexualités et notamment l’homosexualité, la lutte contre les discriminations et la prévention de l’homophobie, l’acceptation de soi et des autres, le genre, la place du masculin/féminin dans la société.

Le dispositif propose durant le temps scolaire des ateliers composés de projections de films adaptés, en classe ou en salle, suivies de débats avec des intervenants spécialisés (universitaires, psychothérapeutes, acteurs de la prévention santé). Un accompagnement est assuré en amont et en aval de chaque séance : réunion préparatoire avec les enseignants, dossier et ressources pédagogiques mises à disposition.

Par ailleurs, ces séances sont inscrites au nombre des manifestations cinématographiques auxquelles peuvent participer les enseignants inscrits au dispositif Lycéens et apprentis au cinéma. Le projet a reçu le soutien de l’association Cinéma du Sud qui coordonne pour la Région PACA ce dispositif national.

2. Contenu de l’action

En amont de la séance
Une première phase permet la présentation du contenu de l’action auprès des chefs d’établissements et des personnels concernés : enseignants, infirmières, CPE.
La seconde phase, une fois obtenue l’autorisation d’intervention, assure la préparation et l’accompagnement des enseignants volontaires, dont l’implication réelle au projet est primordiale. Des réunions permettent de leur faire rencontrer les intervenants, de visionner et choisir les films à diffuser en classe, de formuler tous les questionnements tant d’ordre pratique que théorique sur l’intervention. De même, les enseignants reçoivent un dossier pédagogique abordant les questions artistiques et sociales.

La séance
Ces séances sont destinées à un public d’élèves de classe de collège (3e), de lycée (Seconde, Première, Terminale) et au-delà (CPGE, IUT, BTS). Elles peuvent s’inscrire dans les thématiques abordées par les programmes officiels, notamment en Histoire-Géographie, en ECJS (Education Civique Juridique et Sociale) et en Philosophie. Mais elles répondent surtout aux missions générales de l’Education Nationale en matière de sensibilisation à la lutte contre les discriminations, de réflexion autour de ses conséquences (suicide, mal-être, acceptation de soi) et d’information concernant l’éducation à la sexualité.

Deux types de séances sont proposés :
- Des séances en classe, d’une durée de 2 heures, avec la projection de plusieurs courts métrages ponctuée de débats avec des intervenants spécialisés.
- Des séances en salle de cinéma, d’une durée de 3 heures, avec la diffusion d’un long métrage suivie d’un débat avec des intervenants spécialisés.
Pour les séances en classe, les intervenants disposent d’un matériel autonome de diffusion (vidéo-projecteur sonorisé et écran de projection portatifs) qui s’adapte à tout type de salle. Pour les séances en salle, plusieurs lieux de projections sont disponibles : Cinéma le Mercury (en matinée), Théâtre de la Cité, Auditorium du MAMAC.

Après la séance
Un questionnaire permettant d’évaluer la pertinence et les résultats de l’intervention est distribué aux élèves.

3. Intervenants

Conformément à la circulaire n° 95-119 , le choix de nos intervenants s’est fait en fonction de leur profession, en lien avec la jeunesse ou le cinéma, et de la qualité du discours pédagogique qu’ils ont avec les adolescents. Nous avons privilégié dans ce choix le professionnalisme, l’ouverture d’esprit, la bienveillance, l’intelligence afin que tous les débats suivant les projections de films soient en accord avec nos objectifs et dans un respect total du public et des demandes des établissements scolaires :

•Benoît ARNULF, Directeur artistique des Rencontres In&Out et Président de l’association Les Ouvreurs – Nice.
•Fabien BERRAIS, Psychothérapeute et Art-thérapeute - Nice.
•Isabelle BUCHET, Psychologue, Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit (CDAG) - Nice.
•Fabio DUPRAT, Comédien et Psychanalyste, Intervenant HALDE.
•Stéphane GRONDIN, Délégué régional PACA Est, Sida Info Service (SIS) – Nice.
•Karine LAMBERT, Maîtresse de conférence en Histoire, IUFM de Nice, MMSH Aix-en-Provence, Chargée de mission « Egalité des chances ».
•Jean-Pierre PARINGAUX, Chargé de mission, Sida Info Service - Nice.
•Isabelle WARNAAR, Intervenante théâtre pour les 14/18 ans, La Semeuse – Nice, en formation d’Art-thérapie.

4. La Ligne Azur

Les Séances « Jeune public » s’inscrivent en totale complémentarité avec le partenariat entre l’Education Nationale et Sida Info Service autour de la Ligne Azur. Les élèves sont encouragés à appeler le 0810 20 30 40 si le besoin s’en faisait sentir à la suite de l’intervention en classe. Ligne Azur est un dispositif d’aide à distance (ligne d’écoute et site internet d’information et de soutien) qui s’adresse à toute personne qui s’interroge sur son orientation sexuelle, son identité sexuelle ou, qui la connaissant, a du mal à la vivre. Elle est également ouverte aux adultes (parents, enseignants, éducateurs…) proches d’une personne confrontée à ces situations et qui souhaitent l’aider. Par une écoute professionnelle sans jugement ni directivité, Ligne Azur permet d’échanger avec un interlocuteur bienveillant et de répondre aux difficultés liées à l’isolement (géographique, communautaire), la culpabilité, la solitude, la violence verbale et/ou physique. Ce dispositif donne la possibilité de maîtriser certaines situations (craintes, rejet, mal-être…), de réfléchir sur leur désir, leurs émotions.

Ville: Nice

documents joints

Date de dernière mise à jour: 11 septembre 2021

Copyright © 2017 Le Pôle Provence-Alpes-Côte d’Azur