Ressource

Dispositifs divers

LE CLUB CINETILT ET COUR(T)S-Y-VITE ! (MARSEILLE)

Structure support: LES ÉCRANS DU SUD.

Depuis 2003, Cinémas du Sud & Tilt anime dans les écoles le Club Cinétilt, un atelier de visionnage et de programmation de courts métrages. En 2017, un club s’est créé au collège Belle de Mai, afin d’ouvrir le projet à un plus grand nombre d’enfants, d’âges et de cycles différents, et ainsi d’établir une continuité entre les différents ateliers.
Le principe : durant 8 mois, les enfants et les adolescents se réunissent chaque semaine pour voir des films et en discuter. A la fin de l’année, il procèdent à une sélection de films qu’ils présentent lors de la séance de projection Cour(t)s-y-vite !


Cette proposition s’inscrit dans le prolongement des objectifs et missions générales de Cinémas du Sud & Tilt, à savoir le développement de la cinéphilie, la transmission aux enfants de clefs pour lire et comprendre des images animées, leur donner du vocabulaire cinématographique, et élargir leurs horizons cinématographiques. Mais il s’agit aussi de leur apprendre à exprimer un point de vue et développer une argumentation, leur apprendre à écouter, accepter et comprendre les différents points de vue, et la valorisation de leurs connaissances et de leur travail en les amenant à programmer un événement culturel ouvert à tous.

Les films proposés aux enfants et aux adolescents sont présélectionnés en équipe, l’idée étant qu’il ne s’agisse pas nécessairement de films destinés précisément à ce type de public, mais qui leur soient accessibles. Tous les genres et formes sont les bienvenus, le but étant de proposer une série de films originaux et variés : films d’animation, documentaire, fiction, de différents pays et différentes époques… Ce sont ensuite des critères de singularité, de pertinence et de traitement du sujet qui déterminent nos choix. Et la programmation reste provisoire, elle est en effet adaptée selon les séances spéciales organisées, ou la réception des films par les enfants et les adolescents.

Le projet est chaque année une belle réussite, au regard de la fidélité de ses participants et de sa longévité, mais Tilt souhaiterait le dynamiser et l’élargir à d’autres écoles. L’objectif pour la suite est donc de l’étendre à d’autres structures scolaires, afin d’en faire profiter un plus grand nombre de participants ! Ainsi, cela densifiera également le choix des films, le mode d’intervention et d’animation des ateliers, pour des séances de restitution encore plus riches en découvertes et en partage !

L’atelier se déroule en plusieurs étapes :

  • Le temps de visionnage des films, réparti sur 21 séances de visionnage prévues sur l’année (fréquence hebdomadaire). Chaque séance est consacrée à un film, à partir duquel les enfants remplissent une fiche, et en débattent ensemble. Occasionnellement, des séances exceptionnelles sont prévues : sortie à l’occasion d’un festival, invitation d’un(e) réalisateur(trice), d’un(e) programmateur(trice)…
  • L’atelier de création graphique : une séance est consacrée à l’élaboration de l’affiche de l’événement Cour(t)s-y-vite !, en collaboration avec une intervenante artistique (Sabine Allard, illustratrice et réalisatrice), qui définit une thématique et une orientation dans la réalisation de l’affiche, de la bande-annonce et autres supports de communication.
  • L’atelier de programmation et de présentation : les enfants sélectionnent et présentent les films lors d’une séance de projection publique, qui correspond à l’événement Cour(t)s-y-vite ! Cela se déroule dans une salle de cinéma, la séance est ouverte à tous. C’est notamment l’occasion pour les enfants de montrer à leurs familles leur implication dans l’atelier, et de partager avec eux leurs découvertes.

Une séance de visionnage se déroule comme suit :

  • Tout d’abord, si l’atelier fonctionne selon un déroulement ritualisé, pour encourager une prise de parole dans un milieu sécurisant, il demeure tout de même perpétuellement vivant. En effet, le but est de créer un temps de partage et de surprise, un atelier inventif et interactif, qui s’adapte aux besoins, aux idées et aux réactions des enfants.
  • La séance commence par une petite présentation du film, c’est l’occasion d’aborder une notion spécifique à la séance : une technique particulière, un genre, un réalisateur notable, etc.
  • Après visionnage, les enfants commencent par dire chacun leur tour un mot lié au film, que l’on note au tableau. Ensuite, chacun leur tour, ils assemblent quelques mots pour former une famille. Ils expliquent leurs choix, et les autres sont encouragés à poser des questions directement à leurs camarades s’ils en ressentent le besoin.
  • Puis la séance est animée au moyen d’outils pédagogiques, tels que Cinaimant (photogrammes aimantés extraits du film), et chacun en choisit un pour parler du film. Les autres réagissent, un dialogue se noue alors entre les enfants de manière très autonome. Les intervenantes régulent au besoin la prise de parole (pour éviter de sortir du sujet, inciter à approfondir un élément de la discussion, faire des liens avec d’autres films), apportent des connaissances (vocabulaire, technique de tournage) ou leur propre interprétation.
  • Tout au long de la séance, chaque enfant peut compléter sa fiche de visionnage, qui renseigne les caractéristiques techniques du film, un espace pour dessiner une séquence, le résumé, l’avis personnel de l’enfant, des réflexions diverses, des arguments de sélection ou non sélection. Ainsi au fil des séances, chaque enfant constitue son propre catalogue de films, afin de les garder en mémoire en vue de la sélection.

- Édition 2019
- Édition 2018
- Édition 2017
- Édition 2016

© Crédits photos : Jean-Marie Perrot

Ville: MARSEILLE

Les images

Les vidéos

Date de dernière mise à jour: 11 septembre 2021

Copyright © 2017 Le Pôle Provence-Alpes-Côte d’Azur