Ressource

Adultes

ATELIER DE PROGRAMMATION - DE L’ÉMOTION À L’EXPRESSION (2021)

Structure support: CINE 89.

En 2020, Ciné 89 fait la part belle aux femmes et les place au coeur de sa programmation. Comme un prolongement, un groupe de femmes est invité à s’emparer d’une programmation lors de séances spéciales en salle, en petit comité.

Projet réalisé dans le cadre de Passeurs d’images.

  • Dates de l’atelier : Octobre à décembre 2021 sous forme d’un rendez-vous hebdomadaire, le mardi
  • Séances : 8 séances - 24 heures
  • Lieux : Cinéma Municipal Ciné 89, Berre l’Etang (13)
  • Intervenant(s) artistique(s) : Françoise Alquier
  • Public : une petite dizaine de femmes adultes en cours d’alphabétisation

En collaboration avec la Maison de quartier du Béalet - Centre Social Aquarelle - et la Maison de quartier de la Mariélie - Association France Plus.


Cet atelier s’adressait à des femmes inscrites en cours d’alphabétisation dans deux maisons de quartiers de la ville.
Le cinéma est lui-même un langage fait d’images et de sons, il m’a donc semblé intéressant d’opérer une sélection de films muets ou originaires de pays -et donc de langues- différents.
Pour autant, même lorsqu’elles étaient en capacité de comprendre la langue originale (libanais, tunisien) elles ont toujours souhaité que le film soit diffusé en français.
Le choix préalable des films s’est fait en fonction du « magnétisme » de ses héroïnes, comme une sensualité diffuse qui me semblait bienvenue dans l’intimité de ce groupe de femmes et une manière subjective de faire connaissance avec elles.
Chaque semaine nous nous retrouvions, regardions un film et en discutions après la projection.
Les courts-métrages :
corpus de films d’Alice Guy, Asmahan la diva de Chloé Mazlo, Intérieur femme de Didier Rouget, La corsetière d’Alain Cavalier, Étreintes de Justine Vuylsteker.

Les longs-métrages :
Caramel de Nadine Labaki, Vénus beauté institut de Tonie Marshall, Volver de Pedro Almodovar, Respiro d’Emanuele Crialese, Satin rouge de Raja Amari.
A l’issue de ces projections, on aurait dû faire un choix mais l’atelier a pris une autre tournure.

Parole d’intervenante
Nous n’avons pas été au bout de l’expérience de programmation car nous n’avions pas pris la mesure de la charge émotionnelle bouleversante des films pour ce public si peu habitué à les voir en salle. Après la diffusion de Vénus Beauté Institut, certaines d’entre elles n’ont plus souhaité venir. Cet incident a donné naissance à des échanges très féconds sur l’effet de certaines propositions artistiques et plus spécialement cinématographiques mais il a réduit le groupe ce qui a encore aggravé les inconvénients de l’irrégularité du nombre des participantes à l’atelier.
Sans doute, la perspective de choisir un film à partager avec sa famille, ses amis, entrait-elle en contradiction avec le caractère intime de ces projections.
Pour autant, les multiples questions que nous nous sommes posées ensemble, me laissent à penser que cet atelier n’a pas raté son objectif, même si ce n’était pas celui que l’on imaginait.
Le noyau dur de 5 à 6 femmes restées jusqu’au bout a clairement manifesté leur désir de poursuivre et enrichir cette expérience. Tout reste à construire.

Ville: Berre l'Étang
Date de dernière mise à jour: 27 janvier 2022

Personnes associées

Catégories

Copyright © 2017 Le Pôle Provence-Alpes-Côte d’Azur