Ressource

Jeune public

ATELIER SCÉNARIO ET MISE EN SCÈNE - DU TEXTE AU PLATEAU, MON TRÉSOR AU CINÉMA (2021)

Structure support: LE REP’AIR DES POSSIBLES.

A l’origine, un document déjà existant : un scénario écrit par certains enfants du groupe racontant la découverte d’un trésor. A partir de cette thématique et sous la forme de petites séquences, nous avons travaillé sur l’articulation entre le texte et sa mise en scène.

Projet réalisé dans le cadre de Passeurs d’images, avec le soutien du CLAS (Contrat local d’accompagnement scolaire).

  • Dates de l’atelier : avril à décembre 2021
  • Séances : 29 heures - une semaine de cinq jours en juillet + deux séances d’ouverture et fermeture de deux heures chacune en avril et décembre
  • Lieux : Sigonce (04)
  • Intervenant(s) artistique(s) : Françoise Alquier
  • Public : 16 enfants de 8 à 15 ans

L’atelier a été initialement pensé sous la forme d’exercices de cinéma dans le but d’outiller les enfants à long terme pour leurs réalisations à venir.
Après une séance inaugurale dédiée à la présentation des outils et métiers du cinéma, nous avons visionné des extraits des films suivants : le trésor de Corneliu Parumboiu (2015), La forteresse cachée de Akira Kurosawa (1958), Les contrebandiers de Moonfleet de Fritz Lang (1955), Le trésor de la Sierra Madre de John Huston (1948), Les aventures de Robinson Crusoé (1952) de Luis Bunuel, La flibustière des Antilles de Jacques Tourneur (1951), Les Goonies de Richard Donner (1985), Aguirre, la colère de Dieu de Werner Herzog (1972).

A la suite de ces projections, les enfants, divisés en trois groupes, ont proposé trois séquences que nous avons décidé d’articuler à la façon d’une bande annonce, celle-ci se situant juste en amont de la quête du trésor. Les enfants ont donc choisi les lieux, tourné (image, son), éclairé, fabriqué les décors, conçu la musique, chaque poste étant alternativement occupé par un enfant différent : l’apprentissage technique s’est donc reposé sur la transmission entre les enfants eux-mêmes.

Nous avons ensuite visionné les rushes et, en tant que réalisateurs, ils m’ont donné leurs consignes globales de montage. Je leur ai proposé deux montages : l’un façon making-of afin de reconsidérer les rushes et la fabrication sans en avoir l’air mais aussi de leur laisser un souvenir de ce tournage estival ; l’autre issu de leurs consignes dans lequel j’ai « laissé du gras » pour alimenter la discussion.
A partir de ces deux montages, nous avons discuté avec les enfants et leurs familles des possibilités du montage, de la narration…
Quels ajustements/variations seraient possibles ? Qu’est-ce qui pourrait/aurait ou être fait autrement ? Quels sont les points d’appui qu’offre ce montage pour imaginer la suite ?

Parole d’intervenante

Le but de cet atelier était de fournir des outils à des enfants déjà curieux de la vidéo et du cinéma afin qu’ils puissent s’en resservir à long terme. J’ai donc supervisé tout en leur laissant la main au maximum. Au niveau de l’écriture, cela s’est traduit par une simplification de l’intrigue pour ne pas démultiplier les actions. Au niveau du tournage, par des indications techniques et des notions de découpage.
La séance de visionnage en décembre a été extrêmement précieuse car elle a permis de prendre du recul. On peut regretter toutefois -en raison de contingences liées à la situation sanitaire- qu’elle n’ait pas donné lieu à la « journée cinéma » initialement prévue avec une sortie commune au cinéma Le Bourguet.
Les familles ont toutefois eu la possibilité d’assister à une séance de projection de La panthère des neiges de Marie Amiguet et Vincent Munier, sous forme de « bon cinéma ».

VIDÉOS

Ville: Sigonce
Date de dernière mise à jour: 27 janvier 2022

Personnes associées

Structures partenaires

Catégories

Copyright © 2017 Le Pôle Provence-Alpes-Côte d’Azur