Ressource

Appels à projets & Mécénat

ATELIERS ARTISTIQUES DANS LES COLLEGES ET LYCEES D’ENSEIGNEMENT GENERAL ET TECHNOLOGIQUE

L’éducation artistique et culturelle repose à la fois sur les enseignements artistiques obligatoires et optionnels, sur les classes à projet artistique et culturel et sur les ateliers artistiques. Les ateliers artistiques sont construits autour d’un projet annuel élaboré par une équipe d’enseignants, de partenaires et d’élèves. Ils sont ouverts aux élèves volontaires et contribuent à l’ouverture des établissements sur leur environnement culturel et tout particulièrement sur la vie artistique contemporaine.


Caractéristiques
- Les ateliers font partie des activités facultatives, ils se déroulent tout au long de l’année, hors temps scolaire.
- La pratique est au centre de l’atelier artistique, qui s’enrichit naturellement d’une ouverture sur l’environnement culturel et qui intègre, dans toute la mesure du possible, les nouvelles technologies dans la démarche de création.
- L’atelier artistique est placé sous la responsabilité d’un enseignant. Ce dernier peut constituer une équipe pluridisciplinaire en s’assurant la collaboration d’autres enseignants.
- Un partenariat avec un structure culturelle ou avec des travailleurs indépendants est indispensable lorsqu’il s’agit de disciplines qui ne sont pas dotées de personnels spécialisés telles que les arts plastiques et l’éducation musicale. Les directions régionales des affaires culturelles (DRAC) vérifient la qualification des intervenants relevant du secteur artistique et culturel.
- L’atelier est ouvert pour la durée d’une année scolaire. Il est renouvelable après évaluation. Plusieurs ateliers peuvent être ouverts dans un même établissement.

Les ateliers artistiques dans les collèges
Le cahier des charges doit tenir compte des réalités académiques et de la spécificité des projets. Les trois heures hebdomadaires réservées à l’atelier peuvent être ramenées à deux heures, seuil minimal obligatoire, en deçà duquel il ne saurait être question d’atelier.

L’atelier peut, en fonction des choix des élèves et des enseignants, concerner un seul domaine artistique, mais peut s’ouvrir, le cas échéant, à d’autres domaines, faisant alors appel à des intervenants qualifiés, dans tous les cas sous la responsabilité de l’enseignant.

Les ateliers artistiques dans les lycées d’enseignement général et technologique
L’atelier accueille des lycéens volontaires tous niveaux confondus et sans distinction de séries. Il repose sur un volume horaire annuel de 72 heures-élèves. Ces heures sont placées sous la responsabilité d’un enseignant et peuvent être modulées en fonction du projet : séances hebdomadaires, journées ou semaines banalisées, formules mixtes. Il doit privilégier, chaque fois que cela est possible, la rencontre entre plusieurs arts, autour d’une dominante (cf. note de service N°99-094 du 18-06-99, BOEN N°25 du 24-06-1999).

Les ateliers artistiques dans les lycées professionnels
L’atelier accueille des élèves volontaires qui suivent des formations préparant à des diplômes variés. Les horaires annuels réservés aux ateliers varient suivant les diplômes (de 54 à 68 heures pour les BEP, de 48 à 56 heures pour les baccalauréats professionnels) et doivent tenir compte également des périodes en entreprises.

Modalités de mise en œuvre
Il est fortement conseillé aux établissements de se rapprocher de la DAAC dès la phase de conception du projet afin que l’accompagnement le plus adapté leur soit proposé, tant au niveau des contenus que des pistes de partenariat artistique et culturel ainsi que de l’aide apportée par la DAAC en terme de concertation avec l’ensemble des partenaires institutionnels concernés, aussi bien au niveau de l’expertise conjointe que de la recherche de cofinancements.
Dans le cadre de la globalisation complète des moyens opérationnelle dans le papet depuis la rentrée 2009, ces financements sont à prévoir sur les fonds propres de l’établissement et la saisie du dossier spécifique à l’atelier concerné est à renseigner dans l’application informatisée académique. Des compléments de financement éventuels peuvent être demandés à la DRAC et faire l’objet de compléments financiers accordés par les collectivités territoriales dans le cadre du travail de concertation conduit au sein de la politique culturelle académique.

Comité de pilotage académique
Le comité de pilotage académique est chargé de la mise en oeuvre et du suivi des ateliers artistiques. Il propose chaque année les projets, conseille et accompagne les administrations et les équipes, notamment lors des étapes importantes : information, cahier des charges, financements, partenariat, évaluation.
Il veille à la répartition territoriale des actions, à la qualité des partenariats. Une attention particulière est portée aux établissements éloignés de l’offre culturelle.
Le recteur et la DRAC valident les propositions émises par le comité de pilotage académique et décident de reconduire ou non un atelier.
Le comité de pilotage académique est composé de représentants de chaque ministère impliqué (IA-IPR d’arts plastiques, d’éducation musicale et des autres disciplines concernées, délégués académiques à l’éducation artistique et à l’action culturelle, DRAC...) et, le cas échéant des collectivités concernées.

Valorisation et Evaluation
L’implication des élèves, des enseignants et des artistes dans les ateliers, les productions et œuvres créées dans le cadre de ces ateliers doivent être mises en valeur par des expositions publiques.

documents joints

Date de dernière mise à jour: 28 octobre 2020

Copyright © 2017 Le Pôle Provence-Alpes-Côte d’Azur