Ressource

École et Cinéma

ECOLE ET CINEMA - PRESENTATION GENERALE

École et cinéma propose aux élèves, de la grande section de maternelle au cours moyen (CM2), de découvrir des œuvres cinématographiques lors de projections organisées spécialement à leur intention dans les salles de cinéma.
Ils commencent ainsi, grâce au travail pédagogique d’accompagnement conduit par les enseignants et les partenaires culturels, une initiation au cinéma.


Objectifs et enjeux

Éveiller la curiosité et l’intérêt des enfants pour des films de qualité par la découverte d’œuvres cinématographiques contemporaines et du patrimoine, visionnées en salle.
Intégrer l’approche de l’image cinématographique dans un travail plus large sur l’appréhension de l’image et une éducation du regard.
Inscrire la participation à l’opération École et Cinéma dans le projet de classe ou le projet d’école.
Permettre à un plus grand nombre d’élèves d’accéder à une culture cinématographique et de commencer à construire un parcours de spectateur. Participer au développement progressif d’une pratique culturelle de qualité en favorisant l’établissement de liens réguliers entre les classes et les salles de cinéma sur l’ensemble du territoire.
Contribuer au prolongement de l’opération dans les temps post et péri-scolaires en prenant éventuellement appui sur les divers dispositifs partenariaux locaux existants (CEL, contrats de ville...).

Déroulement de l’opération

L’opération École et cinéma s’adresse aux enseignants volontaires des écoles primaires dès la moyenne section. Sur la base d’un choix de films effectué par les coordinateurs départementaux à partir du catalogue national, les enseignants suivent une programmation pour l’année scolaire. Elle leur permet d’assister avec leurs élèves, dans le cadre des activités de classe, à des projections - une par trimestre au minimum - organisées spécialement à leur intention par les salles de cinéma engagées dans l’opération.
Les enseignants bénéficient de diverses ressources pour les aider dans la mise en œuvre de leur projet et la préparation ou le prolongement du travail sur les œuvres en amont ou en aval des séances :
- séances d’animations pédagogiques, sessions de formation organisées au niveau de la circonscription ou du département,
- documents d’accompagnement édités au niveau national par Les enfants de cinéma (Cahiers de notes sur… et Cartes postales) qui leur sont remis gratuitement,
- séances de prévisionnement pour faciliter la préparation des projections avec leurs élèves.

Organisation :

L’association Les enfants de cinéma coordonne le dispositif au niveau national, en liaison avec le CNC et le Ministère chargé de l’Education.
Elle a également la charge de l’évaluation de l’opération, au niveau national. La conception, la rédaction et l’impression des documents pédagogiques destinés aux enseignants et aux élèves sont aussi assurées par l’association.

Au niveau régional, les DRAC, interlocuteurs des partenaires institutionnels et professionnels locaux, soutiennent la coordination du dispositif dans les départements relevant de leur compétence et accompagnent la mise en œuvre de l’action sur le terrain. Elles subventionnent les coordinations départementales ainsi que certaines actions d’accompagnement. Le Ministère chargé de l’Éducation ouvre ses dispositifs de formation, dans le cadre du Plan académique de formation, aux enseignants impliqués dans l’opération. Un interlocuteur départemental est désigné pour suivre l’opération, au sein de l’Inspection académique. Un coordinateur départemental (exploitant de salles de préférence) est choisi par la DRAC. Elle le subventionne pour ses activités de coordination du dispositif. Il est notamment chargé de coordonner les aspects techniques et logistiques de la circulation des copies de films, en liaison avec le CNC, les distributeurs et les autres salles du département.

Les écoles définissent les modalités de financement ou de co-financement des billets, ou de toutes autres dépenses nécessaires à la mise en œuvre de leur projet (déplacements des élèves …). Elles peuvent solliciter les collectivités territoriales afin d’inscrire leur projet dans le cadre de l’accompagnement des actions culturelles ou scolaires de la commune ou du département.

Dans le cadre d’une relation partenariale avec les écoles, les exploitants développent un travail de proximité et mettent en œuvre une politique d’animation culturelle et de sensibilisation au jeune public. Ils assurent des conditions d’accueil et de projection optimum, pratiquent le tarif négocié dans chaque département situé entre 1,85 € et 2,45 €, et veillent à ce que le nombre d’élèves présents permette une séance de qualité.

documents joints

Date de dernière mise à jour: 27 janvier 2016

Copyright © 2017 Le Pôle Provence-Alpes-Côte d’Azur