Ressource

Livres, Etudes et Publications

CET ENFANT DE CINEMA, OUVRAGE REALISE SOUS LA DIRECTION D’ALAIN BERGALA (1993)

Structure support: INSTITUT DE L’IMAGE.

Ouvrage collectif édité en 1993 par l’Institut de l’Image sous la direction d’Alain Bergala et de Nathalie Bourgeois.

Il récolte les souvenirs d’enfance de cinéma de diverses personnalités (cinéastes, critiques, techniciens, etc.)


Trois volets le composent :
- " Souvenirs, écran, souvenirs écrits " huit textes,

- "136 enfances de cinéma" : dix questions adressées à des auteurs, des cinéastes, des critiques, des techniciens, etc.

- "Petite anthologie arbitraire " : onze extraits de biographies.

L’INEFFACABLE PLI (Préface d’Alain Bergala)

"Chacun de nous a des souvenirs de son enfance de cinéma : les premiers films qui l’ont marqué, le climat affectif lié à ces permières séances dans les salles obscures, l’ambiance qui y régnait, le rituel privé et collectif qui les accompagnait, les émotions qu’il y a découvertes pour la première fois, les gestes qu’il y a appris, et toutes ces choses du monde qu’un écran un jour nous a dévoilées et que la vie nous a donné ou pas de rencontrer plus tard dans la réalité.

Quand nous allons au cinéma aujourd’hui, même s’il a bien changé, et nous avec, c’est toujours accompagné plus ou moins secrètement par cet enfant de cinéma que nous avons été. Ces souvenirs, nous avons eu envie d’en collecter quelques-uns pour en composer ce livre en espérant qu’il pourrait nous aider à comprendre un peu mieux ce qui fait notre amour du cinéma, notre rapport aux films, dans un moment où chacun se sent un peu dérouté par ce que le cinéma est en train de perdre, et qui nous le rendait si cher.

Pour commencer nous avons eu envie de demander à quelques écrivains d’aujourd’hui - dont les livres nous laissaient à penser qu’ils avaient un rapport privilégié à leur enfance de cinéma - de partir à la recherche de ce canton de leur passé et de retrouver par les sentiers de l’écriture quelque chose de cette première fois qui a souvent marqué l’ineffeçable pli, à la lisière de l’imaginaire, par lequel ils entraient dans un nouveau rapport à la réalité du monde, voire dans une nouvelle foi.

(...)

Nous nous sommes souvenus, enfin de quelques premières rencontres avec le cinéma telles qu’elles avaient été racontées par des écrivains et des cinéastes - Sartre, Kurosawa, Bunuel, Polanski, etc. - qui nous avaient marqués lors de leur publication d’origine. Nous avons eu envie d’en constituer un petit florilège résolument arbitraire. Pour tout dire, nous espérions que cette trame de souvenirs finirait par dessiner quelques configurations éclairantes, par esquisser la carte d’un paysage mental et affectif à la fois très proche et très lointain : celui où s’origine l’expérience intime du cinéma de deux ou trois générations. Le résultat a dépassé nos espérances. Plus d’une fois ces souvenirs personnels - qui sont marqués pour chacun du sceau singulier d’un concours de contingences uniques - entrent mystérieusement en correspondance et se mettent à rimer à cinquante pages d’intervalle alors que rien ne prédestinait leurs auteurs à une telle rencontre. Même si c’est le fait du hasard objectif, sont apparues ainsi plusieurs images dans le tapis. Elles ont été notre récompense.

Cette balade dans le passé est contagieuse : les souvenirs les plus singuliers des cent cinquante cinq personnes qui ont participé à ce livre déposent au fil des pages des indices ténus qui suffisent parfois à faire ressurgir quelque sensation perdue ouvrant un chemin imprévu à la résurrection de l’enfant de cinéma que nous avont été. C’est en tout cas l’expérience troublante que nous souhaitons de tout cœur au lecteur."

Ville: AIX EN PROVENCE
Date de dernière mise à jour: 8 octobre 2012

Copyright © 2017 Le Pôle Provence-Alpes-Côte d’Azur