Ressource

Jeune public

ATELIER DE CINÉMA - BALLADE EN SONS ET EN IMAGES (2018)

Pour cette sixième édition de Ballade en sons et en images, nous avons de nouveau réalisé un clip à partir d’un texte écrit par les enfants, les adolescents, des femmes et des pères emmenés par des associations humanitaires, sociales et socio-éducatives, venues de différents territoires niçois.

  • Type d’atelier : Atelier Créations et Projections sonores et visuelles
  • Dates de l’atelier : Du 16 au 20 juillet 2018, avec quelques rencontres en amont
  • Lieux : La Station, L’Entre-Pont et Le 109 à Nice
  • Public : 15 participants de 6 à 17 ans et un groupe d’adultes primo-arrivants

Projet soutenu par le dispositif Passeurs d’Images


Au vue de la réussite, des nombreux encouragements et de la reconnaissance croissante autour des actions menées les cinq années précédentes, nous avons poursuivi sur notre lancée dans ce même cadre et avec la confiance de nos partenaires ; et par ce faire, ancrer nos activités dans la continuité. Pour la sixième année consécutive, et autour du même projet, la réalisation d’une oeuvre audiovisuelle ; nous avons encadré quinze jeunes participants et quelques adultes, dans le cadre d’un atelier de pratiques artistiques sonores et visuelles, Ballade en Sons et en Images. 6.

Déroulé du projet :

Cette fois-ci, nous avons soumis le thème : Le fatras du quotidien, un terrain pour l’aventure. En amont, un groupe d’adultes primo-arrivants participant chaque semaine aux activités sociales, linguistiques et culturelles de l’association ATE, a écrit un texte, Le bal des objets, suite à une visite de l’exposition de Liz Magor au MAMAC.

L’écriture

En juin, une première version brute nous a été envoyée en suivant une session d’écriture, qui évoquait aussi de près, de loin les inventaires de Prévert et Pérec. Ces listes de choses aimées, détestées, détournées et ré-appropriées… Nous avons imaginé des allers-retours dits/lus/clamés entre les auteur(e)s et les enfants et adolescents participants. La deuxième ré-écriture nous a été confiée dans la foulée puis mise en musique, rythmes et sons par Christine Lidon & Frédéric Martinez, son acolyte.

La programmation - source d’inspiration

En parallèle à ces pratiques artistiques, nous menons chaque jour, un atelier de programmation autour de la musique sous toutes ses formes. Les participants regardent quelques courtes oeuvres pour nourrir la création et composer une séance pour la restitution du vendredi soir. Les oeuvres proposées sont des courts-métrages glanés au cours de nos aventures de spectateurs actifs et de programmateurs, également en association avec Un festival, c’est trop court !, organisé par l’association Héliotrope.

Le montage et la diffusion

Le montage a été réalisé en parallèle par Stéphane Coda ; et le clip, projeté en fin d’atelier lors de la soirée de clôture, le vendredi 20 juillet, à la tombée de la nuit, dans la cour intérieure du 109. ≈

Paroles d’intervenant

"Pour le clip de cette année, l’idée était de mettre en scène le quotidien. Ce que m’évoque en premier lieu le quotidien c’est les actions qui se répètent. Pour mettre en avant cette notion de répétition, l’idée était de focaliser visuellement sur le jeu entre objet et acteur. La Pixillation permet de reproduire les gestes simples tout en apportant un point de vue décalé par l’animation, et le décor blanc de se concentrer sur l’action et non sur un intérieur précis. On efface les traces d’une singularité pour mettre en scène l’action vécue au quotidien, en essayant de tendre vers un universel."

À découvrir
- Édition 2017
- Édition 2016
- Édition 2015

Ville: Nice

Les images

Les vidéos

Date de dernière mise à jour: 17 avril 2019

Copyright © 2017 Le Pôle Provence-Alpes-Côte d’Azur