Ressource

Jeune public

ATELIER AU COLLÈGE RENÉ CASSIN - TOUTE LA LUMIÈRE SUR LES SEGPA (2015/2016)

L’objectif est de faire un court-métrage en stop-motion pour raconter une histoire collective sur la thématique de la Solidarité à l’école.

  • Dates  : Novembre 2015 à Mai 2016
  • Durée : 32h
  • Séances : 16 séances de 2h
  • Lieux : Collège René Cassin (Tarascon) et cinéma l’Alhambra (Marseille)
  • Intervenant(s) artistique(s) : Valentine Vermeil
  • Public concerné : 12 élèves de 4ème SEGPA

Cet atelier a été mené avec la participation de Julie Bayeul, Laetitia Ruiz et Matéos Emiliano, enseignants au collège René Cassin.



Paroles de l’intervenante
Face à la difficulté de concentration j’alterne les séances entre discussion, projection et application de ce qu’ils ont vu précédemment. La séance suivante, je montre régulièrement le résultat de la semaine précédente dans un montage.

En début de projet je m’adapte à la piste lancé par le directeur de SEGPA : être quelqu’un, devenir quelqu’un Nous l’abordons avec les enseignants par du découpage d’images dans des magazines qui illustrent leur rêve pour cerner leur futurs. Autour de la thématique choisie on instaure une discussion, une réflexion sur leur choix : être riche, être une star, être un footballeur.... Bref il n’y avait pas beaucoup d’imaginaire personnel.

Pour les aider à avoir des pensées plus proches d’eux et répondre à la question « Qui êtes-vous ? » J’aborde la notion de portrait et d’autoportraits, la représentation de l’autre et de soi en montrant des portraits d’August Sander, de Richard Avedon, de Mathieu Pernot, Cindy Sherman, Emile Loreaux, Marion Gronier, Benjamin Bechet. Mais aussi à partir du travail d’Opalka pour comprendre la notion de distance et de cohérence des cadrages.
Analyse d’image : cadre, hors champ, échelle, plan. Projection d’images avec des cadrages différents de Raymond Depardon, Jonas Bendiksen. Ateliers d’exercices sur le cadre et les plans avec un objet, puis sur la lumière.

Seulement cette thématique qui a été finalement imposée, ne prend pas. Si bien qu’elle a fini par changer au cours d’une discussion avec leur professeur, une élève a proposé la solidarité. Qu’est ce que ça veut dire, comment raconter ?
Des petits scénarios pour raconter la solidarité ou pas au sein du collège finissent par émerger par rapport aux situations qu’ils vivent à l’école. Pour aborder le concept de image / narration, j’ai montré 2 séries de Duane Michals, qui en quelques images raconte une histoire. Je leur montre des dessins de storyboards. A partir de là les scénarios prennent forme.
Depuis le début du projet il a toujours était question d’un stop-motion, pour leur expliquer en quoi ça consiste je présente des films d’animation réalisés uniquement par de la photographie (image par image) comme : Etienne Jules Marey, Eadweard Muybridge, un film réalisé par des élèves SEGPA de l’année dernière. Par la suite on le met en pratique par des ateliers de prise de vue.

J’ai voulu me donner comme enjeux pédagogiques les notions suivantes :
- La construction collective d’un film d’animation
- La notion de temporalité et de narration à l’aide de l’outil photographique
- La prise en main et le vocabulaire photographique
- L’implication des élèves dans le projet

Les conduire à fédérer un groupe autour d’un projet commun, dans lequel il est possible de se découvrir les uns les autres et soi-même par l’échange et la réflexion par la découverte de l’art photographique et la pratique.
Qu’ils aient une confiance envers l’adulte et développer à petite échelle une confiance en eux et une certaine fierté d’avoir créé ensemble. Il me semble qu’ils n’ont pas assez saisi cet espace. Dans l’ensemble, l’investissement était compliqué, le groupe était assez petit et un certain nombre d’entre eux ne voulaient pas participer.
Une fois les élèves perturbateurs partis et la thématique de la solidarité « réappropriée » par les élèves, le noyau dur des élèves a fini par s’impliquer dans le projet.

Le jeu et la mise en scène les a fait prendre conscience de leur engagement et participation. Le film a soudé le groupe.

Synopsis
Solidaire... ou pas ? : Ça parle de solidarité…de scènes du quotidien au collège. Aider les personnes, respecter les autres, se respecter entre nous. Partager et échanger.

Diffusion
Festival Toute la lumière sur les SEGPA
Le jury a décerné au court métrage Solidarité...ou pas ? le prix de l’animation.

Ville: TARASCON

Les vidéos

Date de dernière mise à jour: 27 septembre 2016

Copyright © 2017 Le Pôle Provence-Alpes-Côte d’Azur