Ressource

Jeune public

Adultes

ATELIERS TABLE MASH UP - OPEN BIDOUILLE CAMP (2016)

Structure support: INSTITUT DE L’IMAGE.

A l’occasion de l’Open Bidouille Camp, une foire de la fabrication numérique et du Do It Yourself (DIY) organisée par les acteurs aixois de la médiation et de la fabrication numérique, l’Institut de l’Image a choisi de présenter la table Mash up.
Toute la journée, les participants se sont succédés et au total 6 ateliers ont été menés.

  • Type d’atelier : Ateliers Table Mash Up
  • Dates de l’atelier : 28 mai 2016
  • Durée de l’atelier : Entre 45 minutes et 1h30
  • Lieux : Cité du Livre (Aix-en-Provence)
  • Intervenant(s) artistique(s) : Anaïs Labit
  • Public : 9 enfants et 5 adultes au total



Le contexte
La mission du Pôle Régional est portée par trois équipements culturels de la région, l’Institut de l’Image à Aix-en-Provence, l’Alhambra à Marseille et L’ÉCLAT à Nice. En tant que Pôle, ces structures sont chargées de valoriser tout ce qui se fait en termes de sensibilisation au cinéma/images en PACA, proposer des journées de formation, être un centre de ressources et un observatoire des pratiques. C’est donc à ce titre que l’Institut de l’Image a choisi de valoriser la table Mash Up, un outil disponible à la location auprès de l’Alhambra, lors de cette journée.

La Table Mash up a été conçue par le réalisateur Romuald Beugnon, intervenant dans le cadre de plusieurs dispositifs d’éducation à l’image. Un constat s’est imposé à lui au fil du temps : l’étape du montage était souvent le point faible des ateliers pour jeune public. La table MashUp apporte une solution innovante à ce problème. Il ne s’agit plus, pour l’utilisateur, d’interagir avec un ordinateur, mais de manipuler physiquement des objets du monde réel, des cartes en l’occurrence, et de laisser les mains et la matière guider la pensée créatrice.
Qui plus est, la Table pose de nombreuses questions : pourquoi assemble-t-on des images ? Et pourquoi ces images-ci ? Quel sens donne-t-on aux images choisies ? L’intervenant peut tout fait souligner la dimension politique du montage, à savoir le fait que monter c’est donner du sens, c’est un engagement, un parti pris et non pas un simple agencement d’images. Il est possible de souligner cette même logique au moment de la sonorisation des plans. En effet, des ambiances sonores différentes engendrent des ressentis différents...

l'Emigrant de Charlie Chaplin

Les ateliers
Lors de cette journée d’ateliers ce sont tout ces éléments que j’ai souhaité tester avec les participants. J’ai proposé trois corpus de cartes, celui du dessin animé Minuscule de Thomas Szabo et Hélène Giraud, celui de l’Emigrant de Charlie Chaplin et enfin celui du documentaire de Jean Vigo, A propos de nice.
J’ai été surprise de constater que tous les jeunes participants avaient déjà vu un Chaplin, qu’ils étaient sensibles à l’humour de ses films et préféraient largement ce corpus-ci.
Dans les deux cas, les participants ont parlé de rythme, de temporalité, de cohérence et ont ainsi, peut-être sans le savoir, abordé les notions de base du montage.

Ma démarche, nourrie d’échanges avec des intervenants habitués à la Table, s’est affinée au cours des différents ateliers, l’idée transversale étant toutefois de laisser au maximum les participants s’approprier l’outil en autonomie - et ce, sans les noyer sous des considérations techniques qui peuvent être intimidantes et de fait, restrictives.
Pour autant, et puisque ces ateliers ont été menés dans le cadre de l’OBC, certains participants étaient fascinés par la dimension technique de l’objet : nous avons donc abordé son fonctionnement, les logiciels utilisés – libre de droit ou spécialement conçu par Romuald Beugnon – les procédés techniques, les différents composants de la Table... Il s’agit d’une approche originale de la table Mash Up, certes éloignée des questions centrales de sensibilisation à l’image que permettent d’explorer cet outil mais qui soulignent la variété des possibilités qu’offre cet outil innovant.

Enfin, j’ai apprécié le fait que la table mash up permette de dépasser la question du « tout fait art ». En effet, lorsque l’on fait des ateliers de sensibilisation artistique, et notamment cinéma, bien souvent, aux yeux des participants, le succès d’un atelier est calqué sur la qualité du rendu final. Il doit être léché, créatif et « à la hauteur ». Or la Table permet d’avoir facilement un résultat dont les participants sont fiers sans pour autant laisser entendre que manipuler quelques images dans ce cadre très précis revient à faire de l’art. Les participants ont conscience d’avoir réalisé un montage mash up, ils ont été sensibilisés à une technique, aux questionnements auxquels les monteurs peuvent être confrontés, et bien évidemment, à des images ! Des images qui donnent envie de Cinéma !

Ci dessous, découvrez quelques uns des montages réalisés avec la Table Mash Up à partir d’images tirées de l’Emigrant de Charlie Chaplin et de A propos de Nice de Jean Vigo.

Ville: AIX-EN-PROVENCE

Les vidéos

Date de dernière mise à jour: 5 septembre 2016

Personnes associées

Structures partenaires

Ressources associées

Catégories

Copyright © 2017 Le Pôle Provence-Alpes-Côte d’Azur