Ressource

Jeune public

ATELIER AU COLLÈGE JACQUES PRÉVERT - TOUTE LA LUMIÈRE SUR LES SEGPA (2014/2015)

Structure support: ALHAMBRA CINEMARSEILLE.

Lors de cet atelier, l’intervenante à accompagner une classe SEGPA dans un projet de film vidéo.

  • Dates  : Décembre 2014 à mai 2015
  • Durée : 30h
  • Séances : 15 séances de 2h et une sortie
  • Lieux : Collège Jacques Prévert, Marseille
  • Intervenant(s) artistique(s) : Daniela Lanzuisi
  • Public concerné : 20 élèves de 5ème et 6ème SEGPA
  • Diffusion : Festival Toute la lumière sur les SEGPA

Cet atelier a été mené avec la participation des deux enseignantes Caroline Haber et Valérie Pons du Collège Jacques Prévert.


Paroles de Daniela Lanzuisi :

« Lors d’une première séance consacrée à la présentation générale du projet, le désir a émergé auprès des élèves de parler de la violence au collège.
L’expérience du projet « médiateurs » au sein du collège Prevert a aussi été évoquée par les élèves comme piste de résolution des conflits. Il a donc été décidé que la thématique de l’année tournerait autour de la violence (et notamment la violence verbale), des solutions possibles pour en venir à bout et d’un collège rêvé où tout le monde se respecterait.

Nous avons commencé par visionner des extraits de films où des situations de violence pouvaient être analysées ( Les 400 coups, En rachâchant ) et pour tenter de déconstruire des actes de violence en les rendant burlesques par l’image et le son. Les élèves ont alterné devant et derrière l’appareil photo ainsi qu’à l’enregistreur son pour tenter de construire des situations de violence drôles et décalées.

Nous avons parallèlement pris contact avec les responsables du projet « médiateurs ». Les adultes responsables du projet assurent une formation et un encadrement pour des élèves volontaires, qui disposent ensuite d’un protocole et d’arguments pour pouvoir résoudre des conflits « de pair à pair ». La classe cinéma a assisté à deux séances de formation de médiateurs ainsi qu’à une simulation de médiation. Nous avons décidé ensemble de choisir une vraie situation de conflit qui existerait parmi deux élèves de la classe pour la soumettre à une médiation qui serait filmée. Deux élèves se sont pris au jeu et ont fait l’expérience de la médiation. Une équipe restreinte de 4 élèves se relayait derrière la caméra et à la perche.

Pour donner une unité à ces deux pistes de recherche, et après avoir parlé de leurs centres d’intérêts, il a été proposé aux élèves d’écrire un rap qui parlerait de leur vision de la violence au collège et de leur manière de vouloir en découdre. Très vite le sujet s’est centré sur la discrimination qu’ils subissent en tant qu’élèves de classe SEGPA, et donc sur la violence verbale. Le texte a été écrit à l’aide des enseignantes pendant plusieurs semaines, en lien régulier avec l’intervenante. La base musicale a été travaillée avec l’enseignante de musique et l’enregistrement s’est fait dans la foulée en classe de musique.

Une sortie d’une journée à la plage du Prado, à la recherche d’éléments qui évoqueraient les cultures urbaines (le skate parc, le monument à Arthur Rimbaud) nous a permis d’enregistrer des images pour accompagner le rap.

Tout au long de l’année, une sélection des images tournées a régulièrement été montrée aux élèves, ce qui a permis de construire au fur et à mesure les éléments du montage et de les ajuster en fonction du retour des élèves. L’un d’entre eux, fort de l’expérience de l’année précédente, a proposé de fabriquer un générique qui s’inspirerait du graffiti. Les élèves ont donc fabriqué des lettres qui ont servi à composer leurs prénoms pour la phase finale de l’atelier. »

Les images

Les vidéos

Date de dernière mise à jour: 18 janvier 2016

Copyright © 2017 Le Pôle Provence-Alpes-Côte d’Azur