Ressource

Jeune public

ATELIER AU COLLÈGE JOSEPH D’ARBAUD - TOUTE LA LUMIÈRE SUR LES SEGPA (2014/2015)

Structure support: ALHAMBRA CINEMARSEILLE.

L’objectif de cet atelier était de faire découvrir aux élèves le cinéma comme moyen d’expression.

  • Dates : décembre 2014 à avril 2015
  • Durée : 40h
  • Séances : 14 séances de 1h30 et 3h
  • Lieux : Collège Joseph d’Arbaud, Salon-de-Provence
  • Intervenant(s) artistique(s) : Octavia de Larroche
  • Public concerné : 16 élèves de 5ème Segpa
  • Diffusion : Festival Toute la lumière sur les SEGPA au cinéma l’Alhambra (Marseille) et au cinéma Les Arcades (Salon-de-Provence)

Cet atelier a été mené avec la participation des deux enseignants Marie Fernandez et Michel Puech du Collège Joseph d’Arbaud.


L’atelier s’est déroulé en trois phases :
- Approche technique et grammaire de l’audiovisuel
- Écriture du film
- Tournage du film

Phase 1 :
Les premiers contacts portaient sur les films que les élèves aiment, la manière dont ils les regardent, les raisons qui les poussent à les aimer et ce qu’ils leur apportent.
Après avoir montré des morceaux de pellicule, nous avons commencé par la photographie dans le but de comprendre la décomposition d’une action et la manière dont on peut se servir d’un appareil photo. Les élèves se sont photographiés les uns les autres. Chaque élève devait proposer un mouvement qu’il décomposerait. L’appareil photo était sur un pied. Commencer ainsi permet à l’élève de s’habituer en douceur à être photographié puis filmé.

Dès la fin de cette séance nous avons regardé tous ensemble le résultat de leur travail et constaté qu’en faisant défiler rapidement les photos on reproduisait l’illusion du mouvement.
L’étape suivante consistait à se filmer les uns les autres autour de la question : Quel est ton film préféré ? En effet, parler des films que l’on aime, c’est aussi une façon de parler de soi. Chaque élève a ainsi pu utiliser la caméra, et a appris les quelques principes de base qui régissent un tournage, tels que : silence, moteur, action, coupez.
Lors de la séance suivante nous avons regardé un montage de ces interviews. Le fait d’avoir fait le tournage, puis de découvrir les petits films montés leur a permis de prendre conscience de ce en quoi consiste le montage.
Puis, nous avons regardé et analysé Soyez sympa, rembobinez de Michel Gondry. Ce pour deux raisons : ce film raconte comment on peut se débrouiller avec très peu de moyens pour filmer une histoire et il montre aussi une aventure collective, un aspect important dans la réalisation commune d’un film.
Pour une dernière étape dans l’approche des techniques du cinéma, un ingénieur du son est venu faire découvrir son métier aux élèves.

Phase 2 :
Après ces différentes étapes d’approche, nous avons commencé à travailler à l’écriture de leur film. Pour cela, chaque élève avait apporté un objet ou bien une photo. L’un des élèves a apporté un masque de loup-garou. De ce masque, mais aussi de leur goût pour les films de monstres est venue l’idée principale du film.
L’écriture de l’histoire a été principalement orale. Il leur a ensuite été fourni un séquencier en tableau avec les résumés des actions de chaque séquence, qu’ils ont dû remplir avec les cases : personnages, effets, décor, etc.
A partir de ce tableau nous avons ensemble établi un plan de tournage.

Phase 3 :
Lors du tournage, les scènes étaient répétées ou improvisées selon ce qu’ils avaient décidé en écriture, puis on réfléchissait à où placer la caméra et on filmait. Certains élèves qui ne jouaient pas dans les scènes avaient alors d’autres fonctions : m’aider au tournage, s’occuper du clap, maquiller, prendre les photos de reportage...
Un premier montage d’une douzaine de minutes leur a été montré. A partir de leurs remarques, j’ai pu faire les changements et finitions qu’ils estimaient nécessaires.
Lors de la séance finale, nous avons regardé ensemble le film. Les élèves ont aussi raconté ce qu’ils avaient appris pendant les ateliers.

Les images

Les vidéos

Date de dernière mise à jour: 16 novembre 2016

Copyright © 2017 Le Pôle Provence-Alpes-Côte d’Azur