Ressource

Jeune public

ATELIER AU COLLÈGE DES CAILLOLS - TOUTE LA LUMIÈRE SUR LES SEGPA (2013/2014)

Le fil conducteur pour la réalisation du court métrage est leurs textes. Qui relatent leur enfance, leur arrivée en SEGPA, des souvenirs, leur voeux, de ce qu’ils aiment ou n’aiment pas, ce à quoi ils pensent en fermant les yeux. Mais aussi se glisse dans le court métrage des objets choisis, des acronymes du mot SEGPA.

  • Dates  : de novembre 2013 à mai 2014
  • Durée : 40h
  • Séances : un certain nombre qui varie entre 2h ou 3h
  • Lieux : collège Les Caillols à Marseille
  • Intervenant(s) artistique(s) : Olivier Rebufa
  • Public concerné : 12 élèves de 6ème SEGPA
  • Diffusion : Festival « Toute la lumière sur les SEGPA » au cinéma l’Alhambra et à la galerie La Traverse à Marseille


« Ils ont beaucoup écrit sur le souvenir, leur enfance. Au cour du mois de janvier il y a eu de beaux moments, où ils ont livré par écrit (dictée parfois) des parties d’eux-mêmes. C’était assez fort et surprenant (pleurs de certains en écrivant très surprenant), totalement en rupture avec ce qu’ils montraient d’une manière générale. Il me semble qu’il y a beaucoup plus de respect de leurs différences au sein du groupe et une capacité à construire du collectif qui est nouvelle. Nous « galèrons » par moment, car certains d’entre eux sont extrêmement fragiles. Mais Olivier et moi-même avons constaté un véritable changement d’attitude dans le groupe. » Laure Prieur

« L’enseignante me prévient que les élèves vivent ou avaient vécu déjà des passages de vie difficiles. Je souhaite avant de me lancer directement dans le projet, connaître leur motivation. Pour cela les premières séances sont consacrées à se parler, se découvrir, moi en présentant mon travail, d’où je venais, mon parcours. C’est comme cela qu’ils commencent à écrire ce qu’ils aiment, ce qu’ils n’aiment pas, ce qu’ils aimeraient être, à parler de leurs souvenirs. Et puis nous allons plus loin, on leur demande d’apporter un objet qui représente leur avenir ou un souvenir. Cette période a été relativement longue, du fait de l’absentéisme, et du comportement de certains élèves. Mais au final, tous ont écrit, se sont décrits.

Au milieu de tous ces témoignages, je leur diffuse des extraits du court métrage de Jean Pierre Jeunet << J’aime, j’aime pas >>. Et aussi des exemples de films animés par la photographie.
Au bout d’un moment nous avons beaucoup de matière, des écrits, des photos de vie de classe, des images de studio des objets.
Nous débutons alors les notions de scénaris, de plans séquences, de story board. Ensuite avec la complicité de l’ERIP, nous initions les élèves au stop-motion et à l’enregistrement des textes qui viendront se caler sur le film.
J’ai fait le montage seul, mais je leur ai présenté le court métrage avant la grande journée du festival.

Leur film Les temps modernes a été projeté aux côtés de huit autres films lors du festival Toute la lumière sur les SEGPA. Avec un prix au bout pour chaque réalisation. Cette journée se passe au cinéma l’Alhambra en présence de tous les élèves qui ont participé au projet. Le film les temps modernes a reçu le prix de l’originalité »

Ville: Marseille

Les vidéos

Date de dernière mise à jour: 14 janvier 2016

Copyright © 2017 Le Pôle Provence-Alpes-Côte d’Azur