Ressource

Jeune public

ATELIER AU COLLÈGE EDOUARD MANET - TOUTE LA LUMIÈRE SUR LES SEGPA (2012/2013)

Structure support: ALHAMBRA CINEMARSEILLE.

L’atelier cinéma était proposé aux élèves de 4ème SEGPA du collège Edouard Manet, situé dans le 14ème arrondissement de Marseille, dans le cadre du projet « Toute la lumière sur les SEGPA ». Le projet s’achevait par la projection au cinéma l’Alhambra lors de la journée du festival « Toute la lumière sur les SEGPA », avec l’ensemble des films réalisés au cours de l’année scolaire et en présence de tous les élèves participants, avec jury et remise des prix.

  • Dates de l’atelier : de décembre 2012 à mai 2013
  • Durée de l’atelier : 18 heures
  • Séances : 10 séances de 2 heures
  • Lieux : collège Edouard Manet
  • Intervenant(s) artistique(s) : Charlotte Penchenier, Joos
  • Public : 12 élèves de 4ème SEGPA
  • Diffusion : Projection du film au cinéma l’Alhambra à l’occasion du festival « Toute la lumière sur les SEGPA ». Projection lors de la journée « portes ouvertes » du collège, et dans certaines classes du collège à la demande des enseignants.

Les enseignants ont dans un premier temps souhaité mener un travail sur le thème de la publicité. Progressivement, nous avons emmené les élèves sur la piste des rêves, et le décalage entre rêve et réalité. D’un côté, décrire son trajet quotidien du domicile au collège, les lieux familiers, les bruits, les odeurs, les souvenirs ou les sensations qui s’y rattachent. A la manière de Prévert (poème « En sortant de l’école »), ils ont travaillé sur un texte pour restituer ces sensations. De l’autre, s’imaginer réaliser un rêve plutôt que d’aller en cours, partir d’une idée vague, l’approfondir, le mettre en mots, le dire.
La classe était généralement divisée en deux groupes, une partie se consacrait au travail d’écriture, préparant des textes destinés à êtres enregistrés, réfléchissant sur les différents trajets possibles, les lieux du quartier qu’ils désiraient représenter. Les autres partaient tourner. Après quelques prises de vue documentaires dans le collège en guise d’exercice, nous avons ensuite tourné à l’extérieur, sur les lieux choisis par les élèves pour mettre en scène chaque rêve : plans subjectifs, mise en scène des élèves acceptant d’être filmés. Les textes étaient en général enregistrés avec les élèves individuellement, pour bénéficier d’un environnement calme et pour faciliter l’expression orale, compliquée pour la plupart d’entre eux.

Lors de chaque séance ou presque, ils visionnaient (vidéo-projecteur) des extraits de rushs et des séquences pré-montées, soumis à leur commentaire et appuyés de quelques explications sur le principe du montage et des choix de réalisation.

En dernier lieu, un beatboxeur est intervenu 2h pour enregistrer des boucles beatbox avec les élèves, en demi groupes, destinées à l’habillage sonore du film, déjà en grande partie pré-monté.

Le montage a été réalisé par l’intervenante en dehors des heures d’intervention.

Ville: Marseille

Les vidéos

Date de dernière mise à jour: 18 janvier 2016

Copyright © 2017 Le Pôle Provence-Alpes-Côte d’Azur